Bienvenue sur la boutique de costumes orientaux

La ceinture : plus qu’un accessoire, un indispensable de la danse orientale

Signification du foulard de hanche plus communément appelé :

"ceinture de danse orientale"

La ceinture n'est pas un accessoire, c'est l'élément indispensable et nécessaire à la pratique de la danse Orientale. Mais connaissez-vous son histoire ? Aujourd’hui, je vous propose de faire le point sur la ceinture de danse orientale.

ceinture et foulard de danse orientale haremdas

Une ceinture en harmonie avec votre corps

Rectangulaire, triangulaire, ou simple carré plié en forme de triangle, la ceinture peut adopter différentes formes. Elle se porte bien placée autour du bassin qui représente le siège de la fécondité, le socle de l'humanité, le vase et le réceptacle du souffle de la vie !

La ceinture de danse orientale doit souligner tous les mouvements, glissements du haut vers le bas ou l'inverse, de droite vers la gauche, ou encore les mouvements rotatifs, en somme toutes vibrations, frémissements ou ondulations. Elle accompagne le corps dans chacun de ses pas et suit naturellement son rythme.

L’histoire de la ceinture à sequins : entre tradition et superstition

La ceinture à sequins est ornementale, elle est contemporaine mais son ornement répond à une véritable histoire. Il se dit que les Ghawazis - tziganes d'Orient appartenant à une tribu nomade de l'Est de l'Egypte établie bien avant le 19ième siècle - dansaient dans les rues. Ces danseuses étaient accompagnées par des musiciens de leur tribu. Après leur prestation, le public les remerciait avec de la menue monnaie. En guise de bourse, la danseuse utilisait les pans de son foulard ou ceinture, quelquefois sa chemise ou sa robe. Au rythme de la musique, cette menue monnaie attachée à la ceinture de la danseuse résonnait au fil de ses déplacements et de ses pas, ce qui produisait une agréable mélodie. C’est ainsi que la ceinture à sequins fit son apparition même si la monnaie a été remplacée par d’autres ornements.

Aujourd’hui, cette tradition est encore perpétuée chez les Ouleds Nail, groupe de nomades en Algérie. On dit d’ailleurs que ces danseuses à sequins chassent la malchance et les mauvais esprits.

Alors, à nos ceintures à sequins et chassons la malchance !

Amicalement vôtre !
Doudja Brahimi

Laisser un commentaire
btn_remove

Nous informons notre aimable clientèle que les livraisons sont suspendues du 31/07 au 02/09/2018 inclus.
Les commandes passées durant cette période seront traitées et expédiées le Lundi 3 septembre 2018.
Merci pour votre compréhension.
L’équipe Harem d’As